Coq

Sélections en équipe de France

(dernière mise à jour juillet 2007)

Le Racing a longtemps été un des principaux pourvoyeurs de joueurs de l'Equipe de France, en senior comme chez les jeunes.

Pas moins de 57 joueurs ont porté le maillot de l'équipe A alors qu'ils jouaient au Racing, marquant 64 buts sur 374 sélections.

[Principaux faits et chiffres] [Les joueurs]

Note : on parle bien dans cette rubrique des matches joués en Equipe de France alors que le joueur était Racingman : par exemple Luis Fernandez a joué 60 fois en bleu lorsque qu'il évoluait au PSG, au Racing puis à Cannes : on ne compte que les matches joués alors qu'il appartenait au Racing, soit 16 selon la Fédération. Ceux-ci incluent d'ailleurs les matches joués par Fernandez lors de la Coupe du Monde 1986 alors qu'il venait de signer au Racing en provenance du PSG, mais n'avait pas encore joué en Ciel et Blanc. Il pourrait être considéré que la Coupe du Monde 1986 fait partie de la saison 1985-1986 et que Fernandez est alors à compter pour le PSG... mais la Fédération le compte bien en tant que Racingman.

(rubriques associées : principaux joueurs du passé pour plus de commentaires sur les principaux joueurs)

Principaux faits et chiffres

Bien que cela fasse près de 20 ans qu'il n'y a plus eu de joueur du Racing en sélection A, la contribution du Racing dans l'histoire de l'Equipe de France est encore considérable.

Actuellement, le Racing est toujours le sixième club en nombre de sélections en Equipe de France. A égalité avec Nantes, il pourrait être prochainement dépassé par les canaris et reculer d'une place. Dans le passé, le Racing a occupé le premier rang de 1951 (où il devançait le Red Star) à 1961. Il était alors détrôné par Reims. Il a ensuite été dépassé par St-Etienne en 1979, par l'OM en 1991, puis par Bordeaux et Monaco en 1996 seulement.

bilan des matches

Il y a eu au moins un Racingman sur le terrain dans 208 des matches de l'Equipe de France : 182 sur la période 1904-1961 et 26 de 1985 à 1988. Cela représente 31% des rencontres officielles jouées par les bleus actuellement (667 au 1er janvier 2006) : aujourd'hui encore, près d'un match sur trois dans l'histoire des bleus s'est joué avec (au moins) un Racingman !

La grande période du Racing a duré jusqu'en 1961 : sur celle-ci la proportion de matches joués avec au moins un Racingman est de 67% (182 sur 273), soit deux matches sur trois. Fin 1988 (dernière année où un Racingman a été sélectionné), elle était encore de 44%, mais diminue évidemment régulièrement depuis...

Le capitaine au coup d'envoi a été Racingman à 58 reprises, soit dans 9% des matches des bleus jusqu'aujourd'hui. Fin 1961, la proportion était de 19% (51 matches sur 273).

Les Racingmen sélectionnés ont marqué 64 buts en tout, soit 5% des buts de l'histoire de l'Equipe de France (le total des bleus étant de 1 194 au 1er janvier 2006) ! Fin 1961, 62 buts sur 518 avaient été marqués par des Racingmen, soit 12% du total à ce moment...

Pour l'anecdote, on peut noter un 65ème but marqué par un Racingman en sélection... par Jordan contre son camp en 1938 (face à la Bulgarie) !

Le match France-Portugal du 28 janvier 1940 est particulier : ce jour là 6 des 11 joueurs français étaient du Racing ! Cela s'est reproduit ensuite deux fois en 1945, pour un match en Angleterre et un autre en Autriche. L'Equipe de France a également joué avec 5 Racingmen à cinq reprises, avec 4 Racingmen à trois reprises, et avec 3 racingmen à 21 reprises...

En novembre 1956, la France a battu la Belgique par 6 à 3 en match de qualification pour la Coupe du Monde. Au cours de cette rencontre, 5 buts ont été marqués par l'attaquant ciel et blanc Thadée Cisowski !

En janvier 1939, la France battait la Pologne par 4 à 0 en match amical. Au cours de cette rencontre, 3 Racingmen différents ont marqué : Emile Veinante (2 fois), Oscar Heissesser et Mario Zatelli !

[retour haut de page]

Les joueurs

Le premier joueur a avoir porté le maillot de l'équipe A tout en jouant au Racing est Pierre Allemane, qui a joué le 2ème match de l'histoire des bleus le 12 février 1905 (France-Suisse 1-0). Le dernier à ce jour est Bernard Casoni, le 22 octobre 1988 (Chypre-France 1-1).

La liste des joueurs ayant connu cet honneur au Racing est la suivante (par ordre alphabétique) : Pierre Allemane, Manuel Anatol, Alfred Aston, Maurice Banide, Henri Bard, Edouard Baumann, Bruno Bollini, Emile Bongiorni, Maxime Bossis, Gérard Buscher, Marcel Capelle, Bernard Casoni, Thadée Cizowski, Edmond Delfour, Emilien Devic, Raoul Diagne, Michel Dupoix, Maurice Dupuis, Paul Faure, Luis Fernandez, Roger Gabet, Jean Gautheroux, Bruno Germain, Pierre Grillet, Oscar Heissesser, François Heutte, Rodolphe Hiden, Henri Hiltl, Lucien Jasseron, Auguste Jordan, Albert Jourda, Roger Lamy, Abderrahman Mahjoub, Jean-Jacques Marcel, Roger Marche, Jules Mathe, Albert Mercier, Robert Mercier, Georges Moreel, André Puget, Roger Quenolle, Marcel Salva, Jean-Claude Samuel, Emile Scharwath, Guy Senac, Victor Sergent, Jean Taillandier, André Tassin, Marcel Triboulet, Thierry Tusseau, Joseph Ujlaki, Ernest Vaast, Guy Van Sam, Emile Veinante, René Vignal, Alexandre Villaplane, Mario Zatelli.

Deux joueurs ont par ailleurs été sélectionnés sous les couleurs du RCP-Sedan (José Broissart et Michel Watteau) mais ils ne sont pas compatbilisés ici...

stats joueurs capés

[retour haut de page]

retour haut de page